Et toi, t’as déjà vu un psy?

Si tu me suis sur Instagram, tu as probablement dû voir mes papotages sur les psys. C’est un sujet qui me touche beaucoup et que je trouve important. Beaucoup de personnes considèrent que les psy c’est pour les fous. Il y a quelques semaines lorsque le journal de Mayotte a publié cet article « Les troubles psychiques toucheraient 1 mahorais de 3  » I was like « OMAGAAAD ». Avant cela je ne m’étais jamais vraiment renseignée sur ce qu’étaient des troubles psychiques. Google étant mon BFF (Best Friend Forever) je suis allée chercher 2/3 infos.
C’est quoi un trouble psychique Bon Diééé ?

Au lieu de vous mettre une définition que vous ne retiendrez pas, je vous mets des exemples donnés par notre ami Wiki « Les exemples les plus courants de troubles psychiques sont les troubles bipolaires, les troubles schizophréniques, les troubles de comportement alimentaire, les troubles de la dépression, les addictions liées à la consommation d’alcool ou autres substances psycho-actives, l’anxiété, les phobies, etc. »

DEPRESSION, ADDICTIONS, ANXIÉTÉ, PHOBIES … vous voyez où je veux en venir ou pas ???

La dernière fois j’ai lu dans le livre de Queen Obama « Tout le monde sur terre est porteur d’une histoire invisible et mérite d’être considéré avec un minimum de tolérance« . Cette phrase fait écho en moi parce qu’il y a une quantité incroyable de choses qu’on ignore les uns sur les autres. Pire encore, sur notre plus proche entourage. Des traumatismes physiques et psychiques en tout genre, des douleurs, des expériences, des blessures profondément ancrées… Et ces traumas et douleurs qui ne sont pas guéris peuvent avoir de lourdes conséquences sur notre comportement. Sur notre vie d’adulte. Vous êtes vous déjà observé ? Vous êtes-vous déjà assis et observé vos émotions ? Faites-le! (pour les plus sensibles, prévoyez des mouchoirs).

On vit dans une société pleine de tabous : prenons le cas des ENFANTS (filles et garçons) qui sont VIOLÉS par des adultes qui sont censés les protéger. Qui ne sont pas crus par certains qui les accuseraient presque que c’est de leur faute. Et puis d’autres adultes au courant qui ne font ou ne disent rien. Ces enfants ne sont pas traités et vivent dans le silence, le mal, la honte, une estime d’eux même faible !! Ils deviennent adultes et continuent de souffrir en silence (comme Karaba et l’épine qu’elle a dans le dos… c’est parce que j’ai regardé le fil pour la 76 ème fois que j’y pense).
Paradoxe : Lorsqu’on leur demande si ça va, ils doivent bien « parce que tout le monde a des problèmes ».

J’ai souvent l’impression qu’on minimise l’impact que peuvent avoir certains événements qui ont lieu dans notre passé ou qu’on vit au quotidien. A quel point cela peut nous compresser dans notre existence, mais qu’on va laisser trainer, trainer, trainer… Une douleur que l’on va calmer à base de « ça va aller, c’est la vie, on souffre. C’est comme ça. » matin, midi et soir, tel un doliprane inefficace et périmé. Je déteste ces phrases bateaux qui nous font étouffer nos souffrances.

Des nuits d’angoisses. Des nuits blanches à regarder le plafond parce qu’on ne sait pas comment sortir de là et qu’on ne sait pas où aller demander de l’aide ou alors pas prêt à faire face à cette réalité. On a peur d’être jugé par certains « parce qu’on se plaint et que tout le monde souffre donc on devrait se taire ».

En 2015, lorsque je me suis installée à Clermont-Ferrand, j’ai enchainé les dépressions. Mes parents et mes soeurs me manquaient profondément. Mes amies et ma famille me manquaient énormément. Je me sentais très seule. En plus d’autres tourments qui me préoccupaient et me pesaient. Cerise sur le mataba? Je venais de commencer une formation A DISTANCE !!! Pas de camarade de classe qui te considèrent comme leur fournisseur de stylos et tout c’est duuur !! J’avais suivi des amis à leur cours d’amphi juste parce que je voulais voir un peu de monde, TELLEMENT J’ÉTAIS DÉSESPÉRÉE DE VOIR D’AUTRES ETRES HUMAINS . Bon je vous rassure, ça a fini par s’améliorer. Mais pour ça … j’ai dû voir un psy dans un premier temps. Avant de voir la psy j’en ai parlé à deux médecins dont une spécialiste de je ne sais plus quoi. Et ça m’a fait un bien fou! La psy que j’avais vu à l’époque ne m’avait pas du tout convenu. J’avais eu l’impression que je l’ennuyais avec mes petits chagrins d’enfants. Alors je ne suis plus jamais retourné dans le cabinet d’un psy jusqu’à hier (20 décembre 2019).

Ceci n’est qu’un masque social.

J’en ai discuté avec plusieurs personnes sur Instagram et je me suis rendue compte que beaucoup se disent qu’on va voir un psy juste pour parler.
Il faut déjà savoir déjà qu’il existe plusieurs appellations derrière le terme psy :
psychiatres – médecins spécialisés en psychiatrie, ils sont habilités à prescrire des traitements médicamenteux (consultations remboursées par la Sécurité sociale) ;
– des psychologues – titulaires d’un 3e cycle en psychologie, ils exercent une activité de soutien ;
– des psychanalystes – ils pratiquent la cure psychanalytique après une psychanalyse personnelle approfondie ;
– des psychothérapeutes ;
– des psychopraticiens. (Source).

Ce sont les principaux qu’on trouve et qu’on croise. Mais il y a les hypnothérapeutes avec qui vous pouvez travailler sous hypnose ou encore ceux spécialisés dans le travail des énergies. Il est important de vous renseigner sur la manière de travailler du psy que vous allez choisir. Le but est d’échanger et si vous ne vous sentez pas bien dans la séance … je ne pense pas que reprendrez rendez-vous. Vous risquez d’être (trop) déçu et ne plus retourner dans un cabinet de psy.

Selon ce dont vous souffrez votre médecin traitant vous conseillera un spécialiste. Il ne s’agit pas seulement d’aller parler mais de régler des problèmes bien plus profonds. Les chocs qui surviennent dans nos vies peuvent provoquer des addictions, du stress post-traumatique et tout tas de choses pas cool!! Certains ont besoin qu’on les écoute … tout simplement. D’autres ont besoin de travail plus approfondi. Chaque spécialiste a sa manière de travailler.

Dans mon cas, je crois beaucoup aux énergies. Je pense que notre monde est fait d’énergies qui circulent en chaque être vivant et chaque espace autour de nous. Alors j’ai choisie une psy dont la spécialité (en plus de son métier de psychologue) est le travail des énergies.

Il y a une phrase que j’affectionne beaucoup « Tout est lié« . Quand je ne suis pas bien par rapport à mes relations avec mon entourage, en général ma relation à moi-même en prend un coup, ma relation à l’argent est compliquée … tout devient compliqué! Et inversement quand l’ordre revient et que tout va au mieux bah tout va au mieux partout !
Vous avez déjà essayé de mener un projet alors que vous étiez en dépression totale ?
Et à l’inverse mené un projet après une guérison de votre âme genre vous en harmonie totale avec vous-même?
Non? Faites-en l’expérience et observez.

Quand une chose nous arrive, qu’elle a un impact énorme sur notre bien être et notre santé mentale. Il ne faut pas juste laisser ça dans un coin de notre tête et continuer à vivre dans la colère, la rancune, les angoisses et la douleur. Tant que ces maux sont là, on n’avancera très difficilement. On est bloqué à tourner dans ce cercle vicieux. Alors comme notre cerveau est puissant, certains arrivent à faire un truc incroyable : mettre ça dans un coin du cerveau et l’oublier pendant un certain temps. Mais nous n’avons pas tous la même capacité à supporter et accepter les événements qui arrivent dans notre vie. Ce n’est pas parce qu’un tel A L’AIR de vivre très bien un deuil que ça veut dire qu’on DOIT aussi se remettre super vite de ça.

Dans certaines situations nous n’aurons pas besoin de plus d’accompagnement que ça pour remonter à la surface et vivre de nouveau en harmonie et en paix avec nous-même. Peut-être que se confier à sa soeur ou son frère ou encore un proche nous suffira. Alors que d’autres situations nécessiteront une aide plus approfondie. C’est important de savoir admettre lorsqu’on a besoin d’aide, d’accepter de l’aide et demander de l’aide. Il n’y a absolument aucun mal à cela. C’est tout à votre avantage !!

Je vais vous raconter une histoire …

En 2014, j’ai croisé un homme. Il était 7h. J’entrais mes codes d’accès pour pouvoir ouvrir ma caisse. Lui attendait patiemment, ses bières à la main, vêtu d’un pantalon bleu et de ses chaussures de sécurité, pour que je l’encaisse. Je me rappellerai toujours de son regard. Profond et triste. A peine il franchissait le pas de la porte automatique que j’entendais « Shhhlack ». Il vidait une première canette et s’éloignait tranquillement. C’était son rituel. On s’est croisé ainsi tous les matins où j’ai commencé à 7h pendant 4 semaines. J’imagine que le rituel avait commencé bien avant mon arrivée et s’est perpétué bien après.
L’addiction à l’alcool est un des troubles psychiques les plus tabous chez nous pourtant plus courant que vous ne le pensez.

Observez-vous.
La première étape pour moi a été d’être capable de constater que j’avais un problème de dépression. Puis d’accepter que j’ai ce problème et puis de me soigner.

Ce n’est pas toujours évident parce que les générations changent. J’ai pendant longtemps ressenti que mes émotions n’avaient pas leur place. Que je ne devais pas montrer que j’étais triste ou que je ressentais de la douleur. Nous pensons différemment de nos anciens. Alors souvent ils nous trouvent pleurnichards et nous on ne les trouve pas compréhensifs.
Il n’est pas évident de comprendre qu’une personne qui n’a pas eu la même éducation ne puisse pas comprendre qu’on souffre. On se sent incompris, rejeté … vilain petit canard à problème!

Il faut aussi savoir faire preuve d’humilité. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de dire à des amis « Je suis désolée mais là, je ne peux pas t’aider tu as besoin de voir un professionnel ». Certains traumas ne nécessitent pas juste qu’on les confie. Si vous faites partis des grands chanceux qui ont juste besoin de parler et c’est ok, réjouissez-vous de cela. Mais ne négligeons pas les douleurs, blessures et traumatismes que peuvent subir certains autour de nous.

Une agression subit dans la jeunesse peut avoir un impact sur la relation avec les hommes, sur la sexualité, sur notre relation à l’argent et même aux autres. Les violences physiques et morales subies peuvent avoir de lourdes conséquences sur notre comportement avec les autres. Ne négligez pas ça.

Ecoutez votre corps, écoutez vos émotions et surtout soignez votre esprit. Notre corps est ce qui nous permet de vivre de voyage. En prendre soin passe par le soigner physiquement et mentalement. Soigner notre esprit est primordial. Lorsqu’on a la tête remplie de traumatismes, de peurs, d’angoisses … mais qu’on veut réaliser certaines choses, on se retrouve bloqué par toutes ces angoisses, ces peurs, ce poison émotionnel dans lequel on baigne.

Lorsque vous êtes malade (enrhumé, blessé à la cheville …), vous allez voir un médecin pour vous soigner. Je pense que le même processus doit s’inscrire pour notre esprit et notre mental.

Ne laissez pas le regard des autres vous priver de la guérison et de la vie que vous méritez. Vous méritez le meilleur, vous méritez de vivre en paix, vous méritez de vivre en harmonie avec vous même. Vous méritez une vie sans douleur. L’amour de vous même vous fera prendre tout un tas de belles décisions pour votre bien-être. Vous seul, savez ce qui est meilleur pour vous. Personne ne vous connait mieux que vous.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. ABDALLAH Mariame dit :

    Je me retrouve énormément dans cet article. Et pour ma part, cela dure depuis 5 ans et c’est dur de trouver la bonne personne avec qui en parler. Et oui, voir un psychologue est assez mal perçu dans certains endrois, ce sui fait qu’on doit faire semblant que tout vas bien.
    La guérison doit prendre du temps, mais j’ai peur que ça prenne trop de temps et je perds quasiment pied.

    Désolé c’est peut-être pas le type de commentaires attendue mais c’est fait.

    Aimé par 1 personne

    1. moonflavor dit :

      Hello ma belle !
      En effet, mais il faut se détacher de ce regard que posent les gens.
      Aujourd’hui j’ai lu dans « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi » que contenir toutes ces émotions étaient la cause de certaines maladies.

      La guérison ne prend pas forcément de temps tout dépend de nous et notre capacité à accepter les choses, à vouloir changer. ça peut aller vite comme ça peut prendre plus de temps. tout dépend de toi.

      J’espère de tout coeur que ça va aller.

      J'aime

Répondre à ABDALLAH Mariame Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s