Je veux des paillettes bébé ! des paillettes.

Je suis une romantique. Je déteste les télénovelas, je tolère les films de noël (au bout du 3ème scénarios : rencontre, coeur brisé suivi du mariage ça m’énerve). Mais je suis une romantique. Une grande romantique.

Mon mari aime m’embêter et me dire qu’on dirait que je vis dans un film. Il le dit pour m’embêter mais par le passé on me l’a clairement reproché. Assez pour ça ait des conséquences sur la jeune femme que je suis aujourd’hui. Vous connaissez le « Tu aimes trop les truc de blancs toi? » Du coup aimer les fleurs, les roses, les restaurants chics, les soirées en amoureux, les dîners aux chandelles au bord de la plage tout ça tout ça (les belles choses de la viiiiiiie quuuuoi) c’est aimer « les choses de blancs? ». Ok. J’avoue, culturellement à Mayotte c’est pas courant dans les relations, mais les choses changent, les générations changent !!

C’est le genre de relation dont je rêvais.
Je rêvais de bouquets de fleurs (des roses de préférence, j’aime les roses rouges).
Je rêvais de diners aux chandelles.
Je rêvais de pétales de roses, bougies … Tan tan tan pinpin pin … Vous voyeeez quoi !!!
Je rêvais de tout un tas de trucs mais je rêvais aussi que mon mari devine tout ça. (c’était la partie la plus compliquée de l’affaire haha).

Je n’osais pas en parler non plus, parce que j’avais peur. J’avais peur qu’il me juge comme d’autres l’avaient fait auparavant. Qu’il ne comprenne pas mon besoin de paillettes. J’avais peur d’en demander trop. J’avais peur de fatiguer mon mari avec mes envies de pétales. Beaucoup trop de peurs !!!

Et en parallèle … (attention suspens) je ne disais rien. Je n’en parlais pas. J’étais triste de ne pas avoir ce romantisme dans ma relation alors que j’en rêvais. J’étais triste de voir que mon mari n’y pensais pas forcément. Dans ma tête « DEVINE GROS !!! DEVINE LÀÀÀÀÀÀÀ!!! » Bien sûr il nous arrivait de sortir pour aller au restaurant ou au cinéma, il était attentionné mais … on était dans le classique xD. Et moi je voulais du grand film 3D inédit !!!!!

Mon mari lui est totalement différent. Pour lui « mais chérie ta présence seule me suffit j’ai pas besoin de tout ça ». Moi dans ma tête « GROS JE VEUX DES PAILLETTES!!!!! DES ROSES !! DES PAILLETTES BÉBÉ PAILLETTES !!! ». Mais du coup comme tout ça restait dans ma tête. J’allais attendre longtemps hein !

Parce qu’en plus du coup … je boudais (Bah oui … sinon c’est pas drôle). Donc après maintes heures de bouderies, facturées à « pas de bisous, laisse moi tranquille », forfait journalier. J’ai fini par accepter qu’il ne pourras jamais deviner ce qui se passe dans ma tête si je ne lui dis pas!! (oscar de la révélation de l’année …). En réalité je le savais, mais je refusais d’admettre qu’il ne devinerai pas mon amour pour les pétales si je ne lui disais pas.

(En écrivant cet article je me suis posé une question très importante : concrètement d’où me vient cette idée que c’est à mon homme de deviner ce que j’attends de notre relation ???? Ehhhhh)

Et puis un jour j’ai commencé « Tu sais bébé, j’aime quand tu m’offres des roses, je me sens aimée, j’aimerai que tu m’en offres plus souvent ». Parler. Il m’a suffit d’un instant où j’ai parlé !

Un jour en voiture, Mimie, une amie avec qui j’ai dansé lorsque j’habitais à Saint Nazaire, m’a dit « dans un couple il y a la règle des 3 C : Communication, confiance et cul« . Je vous avoue que j’ai un doute pour le confiance mais communication et cul, ça j’en suis certaine.

Donc COMMUNICATION !! PARLER !! EXPRIMER. PAAAARLE BÉBÉ PARLE !

On aime trop aller sur Instagram et partager des vieux screens de tweet de meuf vénères en stories #Statutvisé. Moi-même je l’ai déjà fait auparavant. Mais en fait, ça ne fait que nous tuer de l’intérieur. Lorsqu’on n’est pas claire dans les choses qu’on désire et qu’on n’en fait pas part à notre partenaire (ou notre interlocuteur), il ne saura jamais. C’est pareil pour tout, si nous n’apprenons pas à exprimer que telle ou telle chose me plait ou ne me plait pas, la personne en face ne le saura jamais.

Responsabilité. Responsabilité les gars. Dans toutes relations (amoureuse, amicale ou familiale) il est de NOTRE responsabilité d’exprimer ce qu’on ressent. Il y a une manière de l’exprimer pour que l’autre comprenne bien ce qu’on veut exprimer sans rentrer dans « le jeu des reproches ». Cet art de la communication dans le couple je l’ai lu pour la première fois dans le livre « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordanno puis dans « Communication non-violente au quotidien » de Marshall B. Rosenberg.

Pourquoi communiquer ? Comment communiquer ?

Dans le passage du roman de Raphaëlle Giordanno dans lequel on parle de la communication Camille (personnage principal) vient d’avoir une grosse dispute avec son mari. Après avoir expliqué la situation à Claude son « routinologue », ce dernier lui explique plusieurs choses.

Déjà que s’est-il passé : fâchés l’un et l’autre, ils sont partis dans le jeu du triangle dramatique. Chacun joue un rôle, tour à tour : victime, persécuteur ou sauveur. Son mari arrive qui râle qu’il y a des miettes partout (mode persécuteur), Camille arrive en mode sauveur et se propose d’enlever les miettes et puis passe en mode victime « tu ne m’aide jamais ». Et ça chauffe, ça chauffe jusqu’à ce qu’ils arrivent à « On n’a qu’à divorcer … ». Claude, lui explique que pour ne pas aller jusque là, il faut sortir du jeu. Et pour sortir du jeu, il faut prendre conscience de la situation pour stopper le jeu, attendre un moment calme pour rétablir la communication.
Mais encore faut-il savoir rétablir la communication …

Dites ce que vous ressentez. Et laissez à l’autre sa part de responsabilité qui est de vous écouter, intégrer, gérer, analyser toutes ces informations et ses propres émotions. Pour dire ce que vous avez à dire, toujours selon Claude le Routinologue, faites la F.E.T.E (petit mémo) F pour rappeler les Faits, E pour exprimer votre émotion et ce que vous en avez ressenti et T et E pour proposer un Terrain d’Entente.

Bien évidemment qu’au début c’est dur ! Parce qu’on est souvent maladroit dans notre manière de communiquer et surtout qu’on ne sait pas écouter. Il faudra vous laisser du temps à vous et à l’autre. Vous, qui apprenez à exprimer ce que vous ressentez, et l’autre qui va devoir apprendre à écouter, à ENTENDRE. Et ça, ça peut prendre du temps.
Des fois vous le ferez bien, des fois vous n’aurez pas la patience de choisir vos mots. Mais essayez la fois d’après. Faites de votre mieux.

Des fois, ça sera un gros cafouillage. Blessé, l’un et l’autre. Ego et fierté seront à la première place. Il faudra alors se concentrer sur ce que l’autre dit. Pour COMPRENDRE et oublier le signal « de danger on est attaqué » que votre cerveau vous envoi. D’ailleurs, notre poto Claude recommande d’avoir un « code rouge » genre « Okaaay là ça chauffe … on va vers la dispute. WAAAARNING. On arrête, on respire … ».

Autre point super important qu’on nous apprend dans le livre, c’est qu’il est important de s’exprimer au fur et à mesure. « Décoller ses timbres« . Genre on ne répète pas « c’est pas grave » pendant des mois alors qu’on est une cocotte minute prête à l’explosion.

Accepter ce qui nous anime c’est aller vers ce qui nous appelle. Vers ce qu’on aime. Affirmer qui nous sommes et ce qu’on aime nous permet d’avoir accès aux relations dont nous avons besoin, aux relations qui nous font vibrer et avancer, les relations qui nous rendent heureux. Serait-ce la clé de l’épanouissement personnel ? Je pense sincèrement qu’il participe à ouvrir la voie de cet épanouissement oui.

Alors apprenez à vous connaître, apprenez à aimer celui ou celle que vous découvrez. Peu importe ce qu’en disent certains. Apprenez à communiquer avec votre entourage et vos proches. Apprenez à écouter pour comprendre et non pas juste pour répondre.

Lorsque j’ai EEEEENFIIIIIIN commencé à parler. A exprimer à mon cher et tendre toutes ces choses que j’aime, qui me font envie … les choses ont commencé à changer. Même si souvent je voyais (et je vois encore) que mes envies de pétales de roses l’obligent à faire appel à une part de lui qui ne comprend pas mon besoin si présent de toutes ces choses mais qui les accepte et fait en sorte que j’ai la relation dont je rêve.

Et en communiquant avec lui, je lui ai tout simplement appris à communiquer avec moi. Il a commencé à s’ouvrir petit à petit et à me faire part de ce qu’il ressent, de ce dont il rêve comme relation. En écoutant et en acceptant sans jugement tout mes blablatages il m’a aussi appris à écouter. A vouloir comprendre.

Une relation ce n’est pas rose tous les jours. On apprend tous les jours à vivre ensemble. On grandi ensemble. On évolue ensemble. Lorsqu’on l’applique cette habitude dans ses relations, elles évoluent. ça nous permet d’ouvrir les yeux sur certaines choses et certaines relations. Que cela soit en bien ou en mal. Cela permet aussi de faire le tri. Parce qu’une relation dans laquelle on n’a pas la place ni le droit d’être soi (encore moins de l’exprimer) n’a pas sa place dans notre vie.

Quoi qu’il en soit, retenez ce que Madame Cairo nous a dit « être toi suffit« . Tu n’as pas besoin d’être quelqu’un d’autre.
« Etre toi suffit »
Accepte-toi.
Aime-toi.
Affirme-toi.
Exprime-toi.

Je vous envoie beaucoup d’amour.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Assoumani dit :

    Super article ! Le premier que je lis de toi et sincèrement j’ai eu l’impression dans certains passages que c’était moi qui écrivait… Actuellement je ne suis pas en couple mais a l’avenir je vais essayer d’appliquer tous les petits conseils que tu donnes. 😘 Je vais lire le reste de tes articles car j’aime beaucoup le concept !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s