Ma première lectrice s’appelle Daniella

La première personne qui a lu ce texte est mon amie Daniella. Je lui écrivais un mail et puis BAM j’ai eu envie de lui partager ce texte que je venais d’écrire dans mes notes. J’ai écris ces mots le 9 juillet 2018. Beaucoup de choses ont changé depuis mais je me retrouve encore tellement dans ces mots. Je vous partage ce kuku. Je vous le partage tel quel.

9 Juillet 2018

Ma réflexion depuis hier soir « j’ai toujours voulu avoir un blog (tiens je me demande pourquoi d’ailleurs … à creuser) Bref, je te fais lire mon « premier écrit » : Bonne lecture. Et je te remercie d’avance ^^

Mes rêves : par peur ou par amour ? 

Cela fait plusieurs mois voir années que la vague de « il faut investir » est de plus en plus présente dans notre quotidien. 

Jusque là je me disais toujours que je voulais être riche et ne pas avoir à travailler. 

Peut être que je réaliserai ce rêve un jour qui sait.

Mais en attendant aujourd’hui la quête vers l’argent ne m’a pas l’air d’être une mission de vie saine. 

J’ai peur d’être pauvre et de vivre dans le manque, dans la pauvreté. 

Aujourd’hui je réalise que cette décision de vouloir être riche est surtout motivée par la peur de manquer de quelque chose. Tout peut arriver en effet. Mais cette décision n’est pas saine puisqu’elle est motivée par ma peur. « Que tes choix reflètent tes espoirs et non tes peurs » Nelson Mandela. 

Choisir par la peur n’est pas bon. Choisir par le coeur, par amour (au sens large du terme)… c’est ça le vrai choix, selon moi. 

Finalement c’est pas nouveau : on est élevé dans la quête de la richesse monétaire. Dans la quête de la richesse matérielle : « Ah quelle belle maison, il a réussi sa vie » ; « il voyage où il veut i la réussite sa vie » ; « Elle s’habille si bien elle doit bien gagner sa vie ». Ou peut être dans cette quête de réussite. 

On appelle même la « rate race » ceux qui ne souhaitent pas s’investir dedans ; ceux qui ne souhaitent pas sortir du « système » boulot, métro et dodo et qui veulent continuer à travailler comme tout le monde. 

Je ne dis pas que c’est la meilleure chose à faire. Il n’y a rien de mieux ni rien de meilleure. Il s’agit d’un choix de vie.

Je sens aujourd’hui que ce qui compte pour moi c’est l’enseignement. Je me retrouve en pleins combat avec moi-même à me dire que je vais travailler que ce système qu’à la base je voulais fuir et bien j’y retourne. 

Sauf que j’ai envie d’y aller. J’aime enseigner. Et mon envie de ne pas y aller émane de la peur de me tromper et d’être de ceux qui sont de la « rate race ».

Sauf qu’on m’a fait croire que travailler pour quelqu’un comme ça c’est « mauvais » et il faut « que je sois mon propre patron ». Il y a vérité dans le sens de l’exploitation dans certains métiers mais il y a surtout la notion de vérité absolue. 

Je le sais que tout ça n’est qu’illusion de vérité crée par la société et que j’accepte d’intégrer. (CF : Le cinquième accord Toltèque). 

Pourtant cela n’est en rien vérité absolue puisque lorsqu’on observe des civilisations et des peuples qui n’ont pas connu l’occidentalisation de masse, leur façon de penser est totalement autre et différente. 

Quelle est donc ma réalité ? Quelle importance je lui donne face au rêve de la planète ? Est-ce mon réel rêve ou celui de la planète ? 

Comment devrais-je créer, vivre et accepter cette nouvelle réalité ? 

Aujourd’hui j’ai sauté d’un rocher de 3/4 mètres de haut ! J’ai tellement réfléchi que j’ai eu peur de me faire mal et j’avais laissé tombé au début. Il ne fallait réfléchir, il fallait y aller et laisser ma peur de côté et foncer. NE PAS REFLECHIR !! 

Je l’ai finalement fait, j’ai puisé le peu de courage qu’il me restait et j’ai sauté avec une bonne dose d’adrénaline. 

Peut être dois-je faire ça, expérimenter et ne pas réfléchir. 

Les déceptions, les chutes, les échecs, les peurs … tout ça fait parti de la vie. Mais on nous a tellement appris à être prudent. Mais la prudence extrême empêche de faire beaucoup de chose. 

La sécurité nous emmène à trop réfléchir, à trop chercher une raison, à trop chercher une logique … là où il faut juste foncer. 

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. OMÉGA dit :

    Pour remonter la pente, tes conseils et tes mots étaient tellement bien placés.
    Tes projets ne peuvent que se concrétiser quand tu envoies que des ondes positives autour de toi ♥️♥️♥️♥️♥️♥️

    Aimé par 1 personne

    1. moonflavor dit :

      Merci de recevoir ces belles ondes ❤

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s